rangement_mercerie_jv_2011_002___Copie

(La photo est à regarder après ! mais j'espère vous appâter avant !))

Elle m'a donné envie de remettre à neuf ma boîte à ouvrage, de faire un brin de place, de remédier à mon b....l congénital... !

Etat des lieux ; une boîte à vis  en plastique, où se plaisent à s'emmêler mes fils, aiguilles, des perles, des élastiques, où se perdent régulièrement mes épingles, où surnagent parfois quelques biais ou bouts de rubans ; une boîte faite à la base pour trier, ça je sais faire, je suis même la reine des trieuses, le problème c'est que ça prend du TEMPS, et ça je n'ai pas ! Et se rajoutent les bouts de "trucs" offerts ou ramassés par ma fille, un bouton, un éclat de pince à cheveux décorée d'une bricole, une paillette ou un bracelet à réparer... Et ça nage, se mélange, se mixe, et finit par former un magma inextricable...

Et puis à côté du matériel de base on trouve tous les petits à côté qui font la joie de ma mercerie personnelle : les boutons triés par petites boîtes rondes de plastique transparent, données par ma mercière (c'est parce que régulièrement j'y fais une razzia !), les jolies boîtes de métal qui abritent les boutons esseulées, les petites bouteilles de verre qui accueillent les boutons de récup de ma grand-mère (par couleurs, par taille), bouteilles enfermées dans une grosse moche boîte en carton (là c'est l'occasion qui a fait le larron !) ; mes divers sachets de rubans, de morceaux de tissus dont on peut encore tirer quelque chose, morceaux de tissus qui peuvent encore servir à rembourrer et qui terminent leur vie, invariablement, à la poubelle, parce que trop, c'est trop ! Sachets de biais, de dentelles, de croquets, de fermeture-éclairs...

Bien sûr, tout ce fouillous devient nécessaire, utile, urgemment utile même, longuement utile, utile à demeure... et trône sur la table du salon, en un rempart qui s'écroule régulièrement, que je rerange , que je ressors, que j'ouvre et éparpille avant de le rassembler à nouveau... (et encore je ne vous parle pas de mes tissus et laines, qui prennent tout autant de place et causent le même embarras, mais dans une autre pièce... )

Et comme à chaque fois que le besoin de place se fait jour, je retrie et remets en place certaines boîtes... jusqu'à la prochaine fois...

Cette fois-ci, comme je commence à posséder pas mal de biais et rubans, j'ai gardé pour les accrocher dessus des rouleaux de cartons, vous savez, ceux des papiers de Noël... Bah je n'ai pas encore testé si c'est vraiment pratique, il faut que je trouve à les accrocher quelque part, à les stocker au moins, et que j'y mette des housses ; mais c'est joli, j'en suis contente (pour l'instant). Dommage que tout ne tienne pas dessus (j'ai en surplus encore deux boîtelettes de biais et rubans...)

Bon au final, ma boîte à ouvrage est au clair, et tout est trié, ça ira bien pour les quelques mois à venir (semaines, jours ?), si on considère que j'attends toujours mon coin perso spécial couture !!!

  rangement_mercerie_jv_2011_010___Copie

Comment vous rangez votre mercerie, vous ?